Jéjé ! ”, c’est comme cela que vous saluerez les gens si vous allez à Mayotte ! Cette île des Comores sera pour sûr un de mes prochains voyages ! Mais en attendant d’y aller, j’ai été chercher pour vous quelques infos !  Que faire à Mayotte ? Quels sont les lieux incontournables ? Quels sont les plats à tester absolument ? Est-il facile de voyager dans les pays aux alentours ?

Aujourd’hui, Marie est notre de guide et nous partage ses meilleurs spots, idées de resto, conseils pratiques et tout ce qui vous permettra de passer un séjour exceptionnel sur l’  ‘’île au aux parfums’’ !

” Visitez Mayotte ! ” c’est la 4ième interview de mon tour du monde Afro Globe Trotter, enjoy !

Marie, présente toi !

Je m’appelle Marie, j’ai 27 ans et j’habite depuis peu en Guyane. D’origine guyanaise-martiniquaise par ma mère et bretonne par mon père, je suis née à Paris et j’ai grandi dans le 95 à Sarcelles. Après mes études de médecine, mon diplôme de sage-femme en poche et plusieurs expériences dans des hôpitaux de banlieue parisienne, j’ai décidé de m’envoler pour Mayotte. J’y ai exercé mon métier pendant 15 mois. Avant Mayotte, j’avais déjà fait un voyage de 3 mois en Australie, je pense que c’est ce qui m’a donné envie de voyager encore plus.

Pourquoi Mayotte ?

Qui n’a jamais rêvé d’habiter sur une île paradisiaque ? Je l’ai « googlelisée » et ça a été un coup de foudre, je ne me suis pas vraiment renseignée, je voulais me faire ma propre idée. Et puis Mayotte est un département jeune avec pleins de problématiques, je voulais donner un peu plus de sens à mon boulot. Mais je l’avoue, les débuts n’ont pas forcément été faciles. Je suis vraiment partie à l’aventure et ne connaissais personne sur place. Et pour l’anecdote, c’est seulement en arrivant que j’ai appris que Mayotte, c’est en fait deux îles ! Petite Terre et Grande Terre.

Parfait Marie, merci. A toi maintenant de nous faire découvrir cette « île paradisiaque » !

 

Les 5 choses à faire absolument si vous allez à Mayotte !

 

#1 : Les merveilles du Lac Dziani , entre randonnées et couchers de soleil

 

Coucher de soleil sur le plage Moya

 

Et pour le découvrir, direction Petite Terre ! Pour y arriver, il faut prendre ce qu’on appelle la ‘’barge’’. La Barge ?  C’est un bateau qui permet de relier les 2 îles qui constituent Mayotte. Une expérience inédite ! Ce gros bateau qui fait plus d’une trentaine d’aller-retour par jour, et qui transporte piétons, deux roues et voitures, est un des emblèmes de Mayotte.  C’est ce qui vous émerveille lors de votre sortie de l’aéroport et qui vous fait dire que vous êtes au bon endroit.

Une fois le pied posé sur Petite Terre, vous entendrez les taxis crier différentes destinations. Demandez à l’un d’eux de vous déposer au Lac Dziani, ils le feront surement avec plaisir et cela ne vous coutera qu’1,40€. Ensuite, c’est indiqué vous verrez un panneau à l’entrée de la balade. Comptez 1h pour faire le tour du lac et arriver sur l’une des plus belles plages de Mayotte : Moya. C’est là encore une balade incontournable avec la baignade comme récompense. Et n’oubliez pas vos masques et tubas pour aller observer les tortues !

Minute ce n’est pas fini, restez l’après-midi sur la plage et jusqu’au coucher du soleil. Non seulement les couleurs sont magnifiques mais surtout, vous aurez peut-être la chance si les conditions sont réunies d’assister à une émergence* de tortue (*émergence : éclosion d’un œuf de tortue). Il y en a apparemment souvent sur cette plage. Pour l’anecdote, j’ai essayé plusieurs fois d’en voir, en vain. Mais quelques jours avant mon départ, j’ai pu voir l’émergence d’une petite tortue qui avait surement ressenti mon désespoir.

 

La petite tortue dont j’ai eu la chance d’assister à l’émergence !

 

 

Le Lac Dziani vu du ciel

 

 

#2 : Aller au sommet du Mont Choungui

 

Moi au sommet du mont Choungui 🙂

Amateurs de randonnée, voici une activité pour vous car il n’y a pas que la mer sur cette île ! Il s’agit du 2ème mont le plus haut de Mayotte : le Mont Choungui culmine à 594  m. Son ascension dure 45-50 minutes et pareil pour la descente.’’ C’est tout ?’’ me direz-vous ? Et oui, vous serez transporté au sommet à moins d’une heure de la terre ferme !

Je vous conseille de monter très tôt le matin pour arriver pour le lever du soleil. Evitez la gueule de bois car la montée risque d’être très difficile et les moustiques ne vous épargneront pas. Pensez à l’appareil photo, à l’anti moustiques et aux crêpes pour le petit déjeuner. Vous ne serez pas déçu. Cependant, allez-y en groupe pour votre sécurité. Comptez 1h de route en partant de Mamoudzou et au retour arrêtez-vous dans la meilleure boulangerie de l’île qui se trouve dans le village de Chiroungui.

 

Vue au sommet du Mont Choungui

#3 : Sortie en bateau sur le lagon mahorais

 

Ma première sortie bateau (Mer d’huile) : Dauphins, baleines et autres merveilles marines au rendez-vous !

Aller maintenant, on prend le large, je vous propose une activité en bateau !

Réservez à l’avance en période de vacances (une à deux semaines) et sinon 2-3 jours avant. Rendez-vous sur le ponton de Mamoudzou à 8h et c’est parti pour la plus belle sortie bateau de votre vie qui va durer toute la journée. Dauphins (toute l’année), baleines (de juillet à septembre), raies Manta (de mars à avril) etc. Vous allez non seulement pouvoir les observer mais aussi nager avec eux si vous avez de la chance !

C’est vraiment une expérience incroyable, vous irez sûrement vous arrêter sur un des îlots de sable blanc, et manger le midi sur une magnifique plage où vous pourrez siroter votre planteur ! Surtout n’oubliez pas votre crème solaire !

Plusieurs compagnies existent, les prix sont à peu près les mêmes, ce qui diffère c’est le confort dans le bateau, la qualité du repas du midi et surtout la sympathie du guide ! Mes compagnies préférées : Mayotte Océan en premier et Nautile en deuxième.

Et pour vous faire encore plus rêver, vous pouvez jeter un œil à la page Facebook Mayotte Découverte qui partage des photos magnifiques de leurs sorties bateau !

Prix : environ 70€ par personne.

 

Petites pauses au soleil !

 

 

 

#4 : Votre Baptême de plongée sous-marine !

 

Coucou c’est moi !

Vous l’ignorez peut-être mais Mayotte possède un des plus beaux lagons au monde ! Il faut donc vraiment y aller, vous ne serez pas déçu : requins, raies, mérous, tortues et j’en passe.

Contactez un des nombreux clubs de l’île et c’est parti pour un baptême ! Si vous avez le temps, n’hésitez pas à passer un niveau de plongée. Je vous conseille plutôt de le faire le matin car les couleurs sont plus belles et le soleil plus clément.

Pour ce qui est du temps, comptez environ 2-3h. Un baptême dure généralement 15-20 minutes et une exploration 45-50 minutes. Il y a plusieurs sites possibles. En général, les clubs qui partent de Mamoudzou (le chef lieu) vont toujours au même endroit mais cela peut changer. Il y a également des clubs dans le nord et le sud de l’île. Pour ma part, j’ai commencé quelques mois après mon arrivée et je ne me suis plus arrêtée !

Prix : environ 50€.

 

Magnifique Tortue de la plage de N’gouga

#5 : Mayotte vu du ciel, tentez le vol en ULM !

 

Mes colocs et moi !


Cette fois-ci direction les nuages ! Pour ma part je ne pensais pas pouvoir me permettre cette activité, mais à Mayotte beaucoup de choses sont possibles.

J’y suis allée avec ma petite sœur, là encore c’est une activité en Petite Terre puisque c’est là que se trouve l’aéroport et l’aéroclub. Une fois arrivée à l’aéroport en taxi, il faut continuer un peu plus loin sur la gauche. Il existe 2 clubs, les différences ce sont les prix et les types d’ULM, vous pouvez réserver un petit avion si vous êtes quatre mais c’est beaucoup plus cher. Le mieux c’est le vol en tandem, choisissez votre formule et c’est parti pour le décollage.

Avec ma petite sœur, on était chacune dans un ULM et on volait ensemble. On a opté pour la formule « Sud Sauvage » qui dure une trentaine de minutes et coûte environ 80 euros par personne. C’était vraiment magique, c’est rare les vues du ciel et celle-ci de l’île entourée de sa barrière de corail est juste exceptionnelle.

Pour l’astuce, vous pouvez dire que vous travaillez au Centre hospitalier de Mamoudzou et vous aurez une petite réduction 😉.

La passe en S vue du ciel ! Il s’agit d’une ancienne rivière. Aujourd’hui c’est l’un des plus beaux spots de plongée.

D’autres endroits qui ne sont pas dans ton top 5 mais que tu as beaucoup aimé ?

La course de pneu. C’est l’événement de l’année sur l’île, beaucoup d’enfants y participent.

Il y encore tellement de choses à découvrir ! Pour ne pas toutes les citer, il y a : la plage de N’gouga (c’est un incontournable !!) aussi appelée la plage aux tortues, garantie 100% d’en voir.

Je vous conseille aussi un brunch au gîte du Mont-Combani, le marché couvert de Mamoudzou ou encore une sortie bateau avec un  pécheur dans le nord ou le sud de l’île. Ils vous emmènera sur 3 îlots différents.

J’ai aussi visité une plantation d’ Ylang-Ylang : tu manges sur place et tu visites. Il faut savoir que Mayotte et les Comores sont les premiers producteurs mondiaux de cette huile. Une autre expérience vraiment enrichissante culturellement c’est d’ assister à un Manzaraka, c’est le nom que l’on donne au mariage local. Il y encore beaucoup d’autres choses à faire mais j’ai dit l’essentiel.

 

Il y a aussi la cascade de Soulou (ci-dessous), un endroit magnifique mais l’accès à pied est dangereux (beaucoup de vols), mieux vaut y accéder par bateau.

Super, ça donne tellement envie ! Est-ce qu’il y a des choses que tu n’as pas eu le temps de faire mais qui avaient l’air top !

 

 

Je n’ai pas pu faire les marches d’Acoua, je n’en ai pas eu l’occasion mais j’ai aussi préféré éviter car il y a eu beaucoup de braquage sur cette balade. Il y a aussi pleins d’autres randonnés à faire : la presqu’île d’Handrema (jusqu’à Mtsanga Parouani appelée aussi la plage du Préfet), la piste Bouyouni-Combani ou encore M’Tsangadoua (plage de Fanou) .

Tu ne peux pas dire que tu as été à Mayotte si tu n’as pas mangé…

Pilao

A savoir : Beaucoup de plats mahorais sont inspirés de la Réunion, de Madagascar et des pays avoisinants.

  • Les ‘’Brochettis’’, c’est un genre de restaurant de rue où l’on trouve des brochettes de poisson ou de bœuf (environ 20 cts l’unité)
  • Mabawa : Ailes de poulet grillé
  • Le Tartare de poisson : Thon et espadon
  • Le Pilao : Mélange de riz, viandes et épices.
  • Le Poutou : sauce très pimentée servie à la plupart des repas
  • Rougail : sauce à base de tomates inspirée de la Réunion
  • Boissons : jus de baobab ou trembo (jus extrait du palmier ou du cocotier)

Brochettis !

Restos & bars : des bonnes adresses à partager aux Afro Curieux ?

 

Le restaurant la citronnelle avec vu sur le Mont Choungui 

 

 

  • La citronnelle : C’est un restaurant dans le sud de l’île près de la plage de Ngouga. Souvent on fait les deux dans la même journée. Le propriétaire a fait de la citronnelle sa spécialité et propose plusieurs plats. La crème à la citronnelle est juste délicieuse.

 

  • Le petit bleu : Un restaurant qui se trouve près du ponton de Mamoudzou. Là encore très modeste mais vraiment bon, on peut parfois y manger des langoustes. ATTENTION service très très lent, prévoir un jeu de carte !
  • Le brochetti Mangrove : Rangées de table en plastiques au milieu de la rue, cuisine sur des barbecues géants. Un incontournable !

 

  • Le Moana :  Il se trouve au centre de Mamoudzou, dirigé par un métro (= français de l’Hexagone), c’est un des restaurants chics de l’île.
  • La table du sénat : Modeste mais très bon. Ce restaurant se trouve au milieu d’un quartier vivant de Mamoudzou (M’gombani), il est tenu par un comorien et sa spécialité c’est la purée de fruit à pain.

 

  • L’hôtel Sakouli pour le petit-déjeuner : Décor digne des magazines, on prend son petit-déjeuner face à la mer et au bord d’une piscine à débordement. Ce n’est pas donné mais l’endroit est tellement beau ! il se trouve dans le sud de l’île avant Bandrélé, vous ne pouvez pas le louper.
  • Le bar Barakili : Il se trouve à Kawéni, c’est là où se retrouve tous les métropolitains de l’île.

Vis ma vie de Mahoraise : d’autres astuces & infos indispensables pour préparer notre voyage ?

Plage de N’gouga

Voyager à Mayotte, c’est pouvoir facilement voyager aux Comores, à Madagascar, à La Réunion et dans bien d’autres endroits encore ! L’avantage de Mayotte c’est que tu n’es pas loin de pleins d’autres destinations : Grand Comores (pour 300€), Madagascar (pour 300€), Afrique du Sud (pour 1000 €). A des prix, moins abordables, il est aussi possible d’aller à La Réunion, au Zanzibar, en Tanzanie, aux Seychelles ou encore à l’île Maurice. Beaucoup de vols partent de La Réunion.

 

Justement, tu as vu des différences entre Grand Comores et Mayotte ? Ce sont exactement les mêmes pays, c’est juste que l’un est indépendant et que l’autre appartient à la France. Les 2 pays sont musulmans, des deux côtés on trouve les femmes portant le salouva (tissu traditionel). Bon, il y a quand même des différences. D’un côté on parle le chi-mahorais (Mayotte) et de l’autre le chi-comori (Comores).  Grande Comore est très pauvre par rapport à Mayotte. Les infrastructures ne sont pas terminées. A Grand Comores, on parle moins le français qu’à Mayotte (logique).

 

Mayotte c’est dangereux ? : Et oui malheureusement Mayotte peut aussi bien se transformer en rêve qu’en cauchemar. Il y a pleins d’endroits qui, du fait de l’insécurité, sont déconseillés. Ce sont en quelques sortes des paradis perdus. Il faut prévoir sa sortie, y aller en grand groupe et ne pas prendre d’objets de valeurs. Si on fait attention tout est possible. Ce qu’on risque c’est un cambriolage ou un vol à main armée, mais pas de meurtre ni de kidnapping (encore heureux). Moi je me suis faite braquer et cambriolé 2-3 fois.  Pour ce qui est des plages, même discours. Les plages mahoraises sont vraiment magnifiques, mais attention où vous allez. Dès qu’il y a un hôtel ou des restaurants c’est sécurisé. Pour les autres, je préconise d’y aller en groupe.

 

Vis ma vie de Mahorais – ou comment ne pas passer pour un touriste à Mayotte ? Des idées d’activités ? On peut faire son footing dans le parc de la pointe Mahabou, vous aurez vu sur la mer. Allez manger un midi à Jimwaéni, c’est une petite plage dans le sud de SADA, une commune dans le sud ouest. Il faut réserver à l’avance, avec un peu de chance vous aurez des langoustes. Le cadre est magnifique et la nourriture délicieuse. Vous pouvez vous balader dans les rues de SADA, la deuxième ville plus importante de l’île et acheter des paniers à la Maison de l’Artisanat.

 

Vivre dans un pays musulman, ton expérience ? : Les mahorais sont modérés dans leur pratique, on ne va pas mal te regarder parce que tu es en mini short. Comme dans la plupart des pays musulmans, tu entends les appels à la prière. Et pour ma part, en milieu hospitalier, il n’y a pas le souci du médecin qui ne peut pas soigner une femme parce qu’il est un homme.

Et pour terminer…

Préparer son voyage

Transports/voitures :  Il vaut mieux être véhiculé, je conseillerai de louer une voiture même pour des vacances de 15 jours. Cependant, il faut quand même savoir qu’à Mayotte les taxis ne sont pas chers. Le tarif est d’1,40€ quelque soit le trajet tant que tu restes à l’intérieur de la capitale. Une fois en dehors de la ville, tu auras à faire avec les taxis brousses (tarifs fixés).

Coût de la vie : 40% plus cher qu’en Hexagone. Même en mangeant local, il est difficile d’avoir un panier moyen peu couteux.

Hôtel vs. Airbnb. Quel type de logement prendre ? : Je vous conseille de réserver un Airbnb car les hôtels sont très chers et vous pourrez demander pleins de conseils à vos hôtes, notamment pour la sécurité. Vous pouvez aussi vous faire plaisir en prenant une nuit dans un hôtel chic, celui de Sakouli ou Ngouga par exemple.

Smartphones, Internet, GPS et Snapchat : C’est un Dom donc normalement on a le droit à quelques giga d’internet, sinon moi j’ai changé d’opérateur, pour un opérateur local. La plupart des lieux sont équipés de WiFi.

Passeport, VISA & Co : La carte d’identité suffit pour l’entrée sur le territoire.

Mini Dico Créole

En général les mahorais parlent français, sauf peut-être les anciens et sinon ce sont les comoriens qui ne parlent généralement pas couramment français. La langue locale c’est le chi-mahorais. Si vous ne parlez pas français pas de soucis tout le monde parle français là-bas (ou se débrouille).

  • Bonjour Madame : JéJé Bwéni
  • Bonjour Monsieur : Jéjé mogné
  • Merci : Mahaba
  • Au revoir : Kwaéri
  • Les blancs : M’zoungou

Mayotte en 5 mots

  • Nombre d’habitants : 235 000 habitants (c’est l’équivalent de )
  • Gentillé : Mahorais
  • La monnaie : Euro (of course)
  • Religion : 95% de musulmans
  • Langues parlées : Principalement le chi-mahorais mais également l’anjouanais, le Bushi, le Grand comorien et bien évidemment le Français.

Alors êtes-vous prêts pour le voyage ? Vous vous posez encore des questions ? Dites-les nous en commentaires !

Leave a Reply