”C’est pas le quartier qui me quitte, c’est moi j’quitte le quartier…”, c’est sur cet air de légèreté que mon ami Sabra et moi nous sommes envolées pour 2 semaines au pays de Senghor. Une semaine à Dakar entre copines, puis une semaine en solitaire pour moi. J’ai pu tester pour vous tous les coins et recoins de cette magnifique capitale bordée par la mer.

Pourquoi Dakar ?

Mis à part mon objectif de voyager autant que possible dans les pays de l’Afro World, je n’avais pas de raison particulière d'aller au Sénégal. La grisaille de Paris me pesait. Le RER A m’asphyxiait. J’avais besoin : de soleil, de liberté et d’Afro vibes. J’ai donc pris mes billets sur un coup de tête direction Dakar. Et je vous le confirme : Dakar Nehna! (Dakar, c'est trop bien !)

Les 5 choses à faire absolument si tu vas à Dakar
(Selon Sandy Abena)

 

1. Le marché de Sandaga

Sandaga m’a fait rire. Sandaga m’a fait pleurer. Mon 1er pied à peine posé hors du taxi, j’entends un ”hé ma sœur, qu’est-ce que tu cherches ? Tissus ? Tableaux ?”. Eh oui, tu as beau être aussi noire que tes frères sénégalais, ils remarqueront tout de suite que tu n’es pas d’ici et ne te lâcheront pas d’une semelle pendant tout ton tour du marché. Et pourtant, des marchés j’en ai fait beaucoup. Je suis habituée aux interpellations insistantes des vendeurs. Mais Sandaga, c’est un tout autre niveau. Je n’avais jamais vu cela de ma vie. Faire ton marché seul et tranquille ne relève pas de l’exploit, c’est carrément une mission impossible. C’est grâce à Sandaga qui j’ai appris mon tout 1er mot en wolof ” Bakhna” (”C’est bon, Assez !” de manière polie). Sandaga, c’est une immersion directe dans une des facettes de Dakar. Tu y trouveras tout ce qu’il est possible d’acheter : viande, épices, beurre de karité, objets déco. Moi j’y suis allée pour les tissus et les souvenirs. D’ailleurs, si vous y allez un jour, je vous conseille d’aller directement à ”LA FABRIQUE”. Votre shopping ne sera que plus efficace car la plupart des vendeurs de pagnes, wax, bijoux et sacs à mains sont regroupés à cet endroit du marché. Sandaga c’est pour moi un passage obligé si tu viens à Dakar. Et si vous avez le temps, n’hésitez pas à faire les autres marchés de la capitale : Kermel, Soumbédioune, Tilène ou HLM.

que_faire_à_dakar
Butin à mon retour de Sandaga

2. Hôtel Bar Radisson

J’aime absolument tout au Radisson. Sa musique. Son mojito. Sa classe. Et bien évidemment, la vue exceptionnelle de sa piscine à débordement plongeant dans la mer. C’était mon lieu de prédilection à Dakar. J’y allais pour manger. J’y allais pour prendre un verre. J’y allais pour bouquiner. J’y allais juste pour y aller. Un de mes amis (sénégalais qui travaille maintenant à Dakar) passe au Radisson 2 à 3 fois par semaine, le soir après le travail. Il sirote son petit Mojito en admirant le sublime coucher de soleil. Moi, le soir après le travail, je suis coincée dans le RER entre les aisselles de Gérard et le sac d’ordi de Marie-Claude. A méditer.

        que_faire_à_dakar

        que_faire_à_dakar

3. Le Lac Rose

Situé à 1h de Dakar en voiture, je décrirais cet endroit en 3 mots : Beau. Touchant. Reposant. Beau pour le phénomène naturel splendide de ce lac rosé & scintillant grâce aux rayons du soleil. Touchant de par ses habitants qui te font tout de suite te sentir chez toi. Et là l’expression Terre de la Terranga (Terre de l’hospitalité) prend tout son sens. Reposant, par le calme plat qui y règne. Je vous conseille de ne pas y aller trop tôt car c’est grâce au soleil que l’on peut voir la couleur rose du lac.

que_faire_à_dakar

Vendeuses de bijoux au Lac Rose

 

4. L’île de Gorée

Petite île à 30 min de Dakar en bateau, elle est le symbole de la traite négrière au Sénégal. Elle est calme, colorée, belle, et classée au patrimoine de l’UNESCO. La Maison des Esclaves sera le lieu de visite incontournable de l’île. Et puisque qu’ Abenafrica c’est « le rendez-vous de toutes les Afro communautés d’Afrique aux États-Unis en passant par la caraïbe », je suis fière de vous informer qu’une des plus belles statues de l’île a été offerte par la Guadeloupe au Sénégal. Elle représente un homme brisant ses chaines d’esclaves et a été sculptée par les frères Jean et Christian Moisa (2003). Beau symbole d’une unité possible de notre communauté à travers le monde…

que_faire_à_dakar
Statue commémorant l’abolition de l’esclavage à Gorée

5. Le Monument de La Renaissance Africaine et la Corniche

La corniche est pour moi l’élément qui donne tout son chic et toute sa majesté à Dakar. Tu y vois défiler tous les restaurants et hôtels de luxe de la côte, la porte du 3ième Millénaire ou encore la somptueuse Mosquée de la Divinité. Sans oublier la mer qui est en arrière-plan de ce magnifique tableau. Tableau finalisé, par le monument de la renaissance Africaine qui se dresse avec classe sur le littoral dakarois. Je vous conseille vivement d’y faire un tour. Il est même possible de le visiter de l’intérieur et de monter aussi haut que vous le pouvez (pas d’ascenseurs, tout se fait à pieds !). Point culture G: Plusieurs histoires et polémiques tournent autour de ce monument. De son coût jugé faramineux (entre 9 et 15 milliards de francs CFA soit 15 à 23 millions d’euros) aux vêtements portés par la femme jugés trop courts dans un pays à 94% musulman. Ou encore le fait que l’enfant, qui représente l’avenir, pointe du doigt en direction de l’Europe au lieu de se tourner vers le reste du continent africain. Tout cela ne nous empêche pas d’apprécier la beauté et l’immensité de cette œuvre d’art.

Et j’ai aussi beaucoup aimé… : la cathédrale du Souvenir Africain, le centre commercial du Sea Plaza qui se trouve sur la corniche et qui est l’un des plus grands centres commerciaux de la sous-région, la Grande Mosquée de Dakar, l’île aux Serpents, Sally, la Somone, la majestueuse Place du Souvenir Africain, la Pointe des Almadies, le départ des pêcheurs, et la réserve naturelle de Bandia qui est juste magique !

Ce que je ferai sans faute la prochaine fois : Visiter la « capitale historique » Saint- Louis et faire un week-end en Casamance.

que_faire_à_dakar

Mosquée de la Divinité

VIS MA VIE DE DAKAROISE
(OU COMMENT NE PAS PASSER POUR UNE TOURISTE A DAKAR!)


Même à des milliers de kilomètres de sa maison, on a parfois juste envie de se sentir chez soi. Et souvent, on a envie d’éviter tous ces endroits pleins de touristes. Je vous donne ici quelques idées d’activités auxquelles le touriste lambda ne pensera pas!

 

que_faire_à_dakar

 

  • Faire son footing (sport) le long de la corniche : De toutes les villes que j’ai visité dans ma vie, je n’en ai jamais vu d’aussi sportive que Dakar. Tous les jours, un peu avant la tombée de la nuit, nombreux sont les Dakarois qui s’adonnent à leur sport quotidien au bord de l’eau. La zone a même été aménagée avec des équipements sportifs. Terrain de jeu parfait pour les amateurs de Street Workout ! Vous pouvez aussi aller faire une séance d‘essai gratuite dans l’une des nombreuses salles de sport de Dakar.
  • Aller acheter du tissu au début de son séjour et se faire faire ses habits sur mesure chez un couturier pour que ça soit prêt avant le retour

     

  • Aller bouquiner à l’université Cheik Anta Diop

     

  • [Et pour mes Natural Sistas ] Aller se faire chouchouter les cheveux dans un des salons nappy de la capitale : Attention, avec l’effet ‘’nappy’’, beaucoup de salons se proclament spécialistes du cheveu naturel. Ce n’est malheureusement pas le cas, donc faites attention. J’ai eu beaucoup de chance à Dakar, j’ai trouvé le salon Hair Spa. Démêlage sur cheveux humides, aux doigts ou au peigne à grosses dents, utilisation de produits naturels, masque qui reposent sous un casque à vapeur. Aucun doute, les coiffeuses de Hair Spa savent de quoi elles parlent ! Le salon se situe au Point E, juste au-dessus de la boutique Hairoines qui propose plusieurs marques de produits capillaires pour cheveux naturels !

dakar

 

 

MAINTENANT QUE JE SUIS ALLÉE AU SÉNÉGAL, JE SAIS QUE….

 

  • Le vendredi, c’est le jour de la tenue traditionnelle: Le vendredi est un jour saint dans la religion musulmane (le Sénégal est un pays à 94% musulman), mais les chrétiens également jouent le jeu et s’habillent traditionnellement ce jour-là. Religion mise à part, j’avais remarqué cette même habitude lors de mon séjour au Ghana où tout le monde est en tenue traditionnelle. C’est le jour du « Friday Wear ».
  • Le Sénégal, c’est l’exemple d’une grande tolérance inter-religieuse : Dans toutes les discussions que j’ai eu en taxi, aux marchés ou encore avec des serveurs, j’ai constaté une véritable ouverture d’esprit à ce niveau-là. Lorsqu’il y a une fête chrétienne, les musulmans sont conviés. Lorsqu’il y a une fête musulmane, les chrétiens sont aussi invités. Petit rappel, le Sénégal : c’est 90% de musulman, 8% de chrétiens et 2% d’animistes.
  • La communauté libanaise : C’est peut-être évident et connu pour certains mais je n’étais pas du tout au courant de la présence de cette communauté au Sénégal (et également dans le reste de l’Afrique). Ils sont environ 25 000 au Sénégal et possèdent de nombreux commerces, restaurants et hôtels.
  • La polygamie décomplexée : Au Sénégal, pas de tabou, la polygamie est légale et absolument pas cachée. J’ai compris cela grâce aux chauffeurs de taxi qui cherchaient une 2ième ou 3ième femme !
  • Tu seras un meilleur guide que le chauffeur de taxi : Attention, même si le chauffeur te dit « oui, oui, je connais », sort ton GPS ! Mis à part les points de rencontre connus comme ‘’le marché de Sandaga’’ ou ‘’Le centre commercial du Sea Plaza’’’, les taximan ne connaissent pas toutes les rues ou restos. A plusieurs reprises nous nous sommes retrouvés perdus en plein Dakar. Mon téléphone HS, le taximan et moi !
  • Les traces du colon encore bien présentes : J’étais étonnée de voir autant de rues et de boulevards portant le nom de grands hommes français : le gigantesque boulevard du Général de Gaulle, la rue Pompidou, rue Jean Jaurès et bien d’autres encore. Ajoutons à cela que, dans un pays à 94% musulmans, le calendrier est encore au rythme des fêtes catholiques.
  • C’est où la Guadeloupe ? : « Et quelle est ta nationalité ? » finissait toujours par me demander les taximan. « Je suis Guadeloupéenne mais je vis en France ». « Guadeloupe ? » répétaient-ils en me regardant avec des yeux interrogateurs à travers le rétroviseur. J’avais déjà remarqué cela au Ghana et en Afrique du Sud : peu de gens connaissent l’existence et/ou la localisation de leurs frères antillais . Du coup, je finissais toujours par dire « Jamaica, Cuba, Vous connaissez ? Eh bien voilà, c’est à côté ».

que_faire_à_dakar

TU NE PEUX PAS DIRE QUE TU AS ETE AU SÉNÉGAL SI TU N’AS PAS MANGÉ

 

Le Tchieboudienne : On continue avec Booba ? ‘’Je n’entends pas toutes ces hyènes/ J’suis devant un plat de tiep bou dienn’’. C’est le plat national, vous vous devez de le tester. Il se compose de riz, poisson frais, de yet, de sauce tomate, et de légumes (chou, carotte, manioc, etc). Donc voilà : un dimanche midi, tu prends ton téléphone, tu te filmes, toi devant ton assiette de Tchieboudienne et avec ce passage précis de la chanson de Booba en fond sonore, et là tu snap, tu snap, tu snap !

Et il y a aussi d’autres saveurs sénégalaises… : le poulet Yassa, le Caldou, le Bassi Salté ou encore le Mafé (vient du Mali mais est très consommé au Sénégal). Et n’oublions d’accompagner tout cela avec un verre de Bissap ! Le Bissap est un jus à base de fleurs d’hibiscus.

Des restaurants à conseiller ? : J’ai volontairement omis de donner ‘’ des adresses de restos’’. En effet, comme on me le disait souvent là-bas : ‘’ ici, les gens aiment ce qui est nouveau. Tu ouvres un restaurant, tu fais le buzz, ça marche très bien pendant un temps, puis les gens se lassent et vont vers la nouveauté’’. Ainsi, ce ne serait pas pertinent de vous donner des adresses d’endroits qui ne seront plus ‘’in’’ au moment où vous irez. En tout cas, lors de mes 2 séjours à Dakar (2017 et 2018), j’ai apprécié : le restaurant de l’ Hôtel du Terrou Bi, Presse Café ou encore le brunch de Chez Fatou.

que_faire_a_dakarque_faire_à_dakar
Déjeuner au Terrou Bi

Et pour terminer …

Mon Dico Wolof

Petites bases Wolof que j’ai apprises pour me débrouiller à Dakar. Je vous ai mis entre parenthèses la prononciation phonétique.

Bonjour : Salamaleikum (Salamalékoum)
Comment vas-tu ? : Na nga def (Nagadèf)
Oui : Waw (wouaw)
Je vais bien : Maa ngi fii rek (Mangui firèk)
Dakar, c’est trop bien / Le Sénégal c’est trop bien : Dakar Neexna (Dakar Nère na)
Merci : Dieureudieuf (Dieuledjèf)
C’est ici ! (pour dire au conducteur qu’il peut s’arrêter, quand tu es dans un taxi) : Fii baaxna (Fi Barna)
C’est bon (par exemple au marché, pour dire de manière polie de vous laisser tranquille) : Baaxna (Bare Na)
Comment t’apelles-tu ? : Noo tuddu (Notoudou)
Je m’appelle Sandy : Sandy la tuddu (Sandy la toudou)

Le Sénégal en 5 mots

  • Nombre d’habitants Sénégal : 15 millions (dont 3 millions à Dakar)
  • Monnaie : Franc CFA. Une fois sur place, pour faire la conversion approximative du FCFA à l’euro, il vous suffit de multiplier par 1,5 et de diviser par 1000. Cela parait compliqué mais en réalité c’est très simple. Exemple : Mojito à 5000 FCFA. Vous enlevez tous les zéro, donc il ne vous reste plus que 5. Puis vous multipliez 5 par 1,5. Votre mojito coûte environ 7,5€.
  • Présidents : Léopold Sédar Senghor, Abou Diouf, Abdoulaye Wade, Macky Sall (président actuel).
  • Religion : 90% de musulmans, 8% de Chrétiens, 2% de croyances traditionnelles (source wikipedia)
  • Langues principalement parlées : Le Wolof et le Français. Mais d’autres langues sont parlées : diola, malinké, pular, sérère, soninké.

Dakar c’était le paradise pour moi. Si bien que j’y suis retournée moins d’un an plus tard. Et vous, êtes-vous déjà allé au Sénégal ? Envisagez-vous d’y aller ? Dites-moi tout en commentaires !

Join the discussion 2 Comments

  • Lilou dit :

    Wooouuaw, hâte de partir. Si je m’écoute je prends un billet tout de suite

    • Abena dit :

      “Wooouaaw” c’est exactement le mot que j’avais à la bouche pendant tout ce voyage hihi ! J’espère que vous apprécierez ce pays tout autant que moi, vous m’en direz des nouvelles ! Belle journée à vous !

Leave a Reply